Ces facteurs qui influent le taux pour crédit immobilier

À quels mécanismes répondent les taux pour prêt immobilier ?

Le coût de revient d’une acquisition immobilière dépend surtout du montant des intérêts. Les taux nominaux tant vantés par divers courtiers en ligne, ne représentent pas forcément les taux que vous serez en mesure d’obtenir. Le taux pour crédit immobilier évolue en fonction de plusieurs critères, qui sont le scoring des emprunteurs, le pourcentage de l’apport, sans oublier l’environnement économique actuel.

La négociation de l’apport dans un crédit immobilier

Non-seulement un apport peut permettre d’obtenir un taux nominal faible, mais de plus il arrive que l’on demande aux emprunteurs d’apporter au moins 10 % du projet. Il y a plusieurs raisons à cela. La banque peut considérer que l’effort des emprunteurs montre qu’ils sont capables de se tenir à un budget, qualité qui leur permettra de payer leurs mensualités. Il est également possible qu’un prêteur ne souhaite s’engager que sur le bien immobilier et demandera donc un apport correspondant aux frais d’achat.

Ce que peu de gens savent, c’est que l’apport peut servir à négocier un taux de prêt immobilier au rabais. Effectivement, certaines agences bancaires préfèrent que les capitaux soient utilisés sur une assurance-vie, plutôt que dans un apport financier. Certains mois, une agence bancaire à des objectifs en termes d’ouverture de comptes épargne.

La carte à jouer des emprunteurs dans un taux pour crédit immobilier

Plus les emprunteurs possèdent une situation professionnelle stable, plus ils seront en mesure d’obtenir un taux intéressant. Les banques ont un faible pour les fonctionnaires, et n’aiment les salariés que s’ils travaillent sous CDI. Tous ceux qui ne sont ni salariés ni fonctionnaires, devront faire preuve d’une expérience de plus de deux ans, et présenter notamment deux bilans positifs.

L’historique bancaire joue un grand rôle dans la détermination du taux pour un crédit immobilier. Si les soldes des comptes bancaires des futurs emprunteurs ressemblent à des dents de scie, ou si l’on constate la présence de découverts dans les six derniers mois, ils seront suspects. Dans le même ordre d’idées, un client capable d’économiser à fréquence régulière est considéré comme fiable aux yeux d’une banque.

Le facteur des conditions économiques du moment

Le taux pour crédit immobilier dépend de la stratégie commerciale d’une banque. À un moment donné, une banque peut être encline à miser le plus possible sur l’épargne, au détriment des financements en tout genre. À l’inverse, une banque peut avoir envie d’attirer de nouveaux clients, en pratiquant des taux de prêt immobilier avantageux. C’est pour cette raison que les candidats emprunteurs peuvent confier la recherche de la bonne affaire à un courtier.

Tout le monde est d’accord sur le fait qu’un taux pour crédit immobilier soit directement lié aux conditions du marché. Très schématiquement parlant, lorsque les taux directeurs Banque Centrale Européenne (BCE) sont bas, on peut espérer que les taux accordés aux particuliers soient également faibles. Dans la pratique, il est nécessaire d’attendre un mois ou deux après qu’une banque centrale ait abaissé ses taux directeurs, avant de voir les taux immobiliers diminuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *