Construction durable habitat et environnement urbain

L’intégration de nouveaux édifices dans un cadre donné doit considérer le milieu d’implantation et tout en respectant son environnement. Dans cette optique, la construction en milieu urbain est réglementée par le code et la loi de l’urbanisme. Il est important de cerner le domaine et de connaître les informations utiles avant de s’engager. La procédure assure effectivement une meilleure gestion de l’espace tout en garantissant le respect de l’environnement.

Règlements d’urbanisme

Diverses situations entrent en jeu quand on aborde la construction en milieu urbain. Dans ce contexte, plusieurs règlements coordonneront  et conditionneront vos travaux où les premières normes à prendre en compte sont  d’abord la gestion du territoire. Il faut prendre en compte des frontières, rives, périmètre, arbres et  protection du ciel nocturne pour que le projet suive exactement les normes.

Viennent ensuite les divers règlements qui touchent l’usage du terrain et des bâtiments. Dans ce genre de situation, il est également indispensable d’obtenir un permis de construire via certaines conditions à respecter. Et toute construction en dehors de ce cadre nécessite des conditions différentes de la procédure habituelle, les règlements discrétionnaires qui régissent ces programmes particuliers.

Mais il est toujours nécessaire de se renseigner pour tout engagement avant d’exécuter les travaux. Des règlements sont par exemple prévus pour la construction dans les zones de glissement de terrain. Les inspecteurs en bâtiments sont les plus habilités pour vous conseiller.

Implantation et volume des constructions

Les conditions d’implantation sont également à prendre en compte. Sur un même terrain de construction qui appartient à un même propriétaire, les deux constructions doivent être séparées de trois mètres.

Si le bâtiment à construire est lié à une voie publique, il est nécessaire de mesurer la distance qui sépare l’immeuble à l’alignement le plus proche. Les divers conditions et règlements qui régissent ce genre d’implantation sont à considérer. Cette procédure s’applique également pour toutes constructions à proximité des voies privées avec des réglementations à suivre à la lettre.

Concernant les limites parcellaires, avec la différence d’altitude, elles réglementent les distances et les conditions d’implantation. Mais les distances ne seront pas inférieures à trois mètres. Le non-respect de ces différents paramètres entraîne la non-attribution du permis de construire. Ce dernier n’est délivré que pour les projets qui respectent les normes et conformes aux réglementations et conditions d’implantations.

Construction durable habitat et environnement urbain

De plus en plus évoquées, les réglementations en urbanisme prévoient également des démarches soucieuses du contexte environnemental. L’économie d’énergie devient une procédure priorisée pour assurer un développement durable dans les régions animées et surpeuplées.

La construction écologique est une voie incontournable de la construction en zone urbaine. L’utilisation de matériaux écologiques réduits est seulement les impacts sur le monde environnant, mais assure un confort certain pour les occupants des maisons. Les projets dirigés en ce sens réduisent alors les effets nocifs  et la pollution.

Des entreprises de construction ont actuellement la capacité et la compétence à gérer ce genre de processus. Les constructions et les travaux sont face à des réglementations strictes pour garantir plus d’efficacité dans l’édification durable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *