Faire augmenter la valeur d’un bien immobilier

Propriétaire d’un bien immobilier, vous voulez augmenter sa valeur et réussir sa vente à tous les coups. Gros chantier de rénovation ou petits coups de marteau, à vous de voir. Voici quelques astuces.

Que faire avec un budget serré?

Dans le cas où les dépenses se devraient d’être légères, la solution des petits travaux s’impose.

Le plus rapide et le plus simple à la fois: le coup de peinture

Plus que de donner une couleur, remettre les pièce en peinture permet de vous adapter aux tons du moment tout en rafraîchissant votre intérieur. Jouer sur les différentes teintes permettra de développer l’impression d’espace mais aussi d’avoir plus de luminosité. Simple et rapide, cette option ne fait pas vendre un bien mais attire un éventail plus large de visiteurs et donc d’acheteurs potentiels.
N’hésitez pas à ajouter une touche de gaité dans la maison en optant pour des couleurs chatoyantes et assez claires.

Surfer sur la vague des cuisines modernes

Pièce (re)devenue à la mode depuis maintenant quelques années, la cuisine se doit d’être en accord avec son temps. Véritable pièce à vivre au même titre que le salon ou la chambre, la cuisine doit être équipée dans les meilleures conditions. Après, tout dépend de la valeur de votre bien et de sa superficie. Seul vous, êtes en mesure de savoir ce qui est le plus adapté au style de votre maison et surtout à son « standing ».

Toujours soigner la salle de bain

Comme la cuisine, voire plus, la salle de bain est l’objet de bien des attentions lors d’une visite. Il est alors impératif pour vous de tout mettre en place pour en faire une pièce agréable à l’œil mais aussi et surtout pratique. Si une salle de bain équipée de tout le modernisme et des dernières innovations est indéniablement un plus pour votre maison ou appartement, veillez toutefois qu’elle ne jure en rien avec le reste de l’habitation. Pour une plus grande simplicité, de nombreuses douches et autres vasques peuvent désormais être directement posées par vos propres soins.

Gonfler votre plus-value avec des plus gros moyens

Si votre budget le permet et que vous voulez faire grimper la plus-value de votre bien, réaménagement et air du temps seront les clés de votre réussite.
Cette option s’adresse à ceux qui peuvent également se permettre de ne pas récolter immédiatement le fruit de leurs efforts.

Changer l’espace de son habitation

Réaménager son bien peu vous permettre de vous adapter à une nouvelle demande. Du simple mur abattu au réaménagement total, un large éventail de possibilités s’offre à vous pour faire augmenter la valeur de votre bien. Agrandir l’espace par vous même ou le repenser avec la participation d’un architecte, à vous de voir quels sont vos objectifs.

Se mettre au vert

Plus qu’une simple mode, faire le parti pris de l’écologie peut se révéler payant. Economie d’énergie ou isolation de qualité peuvent décider un acheteur lors de sa visite. Des dispositions ont d’ailleurs été mises en place par l’état pour vous aider dans ces démarches. Il s’agit de l’éco prêt et du crédit d’impôt chaudière. Si vous ne voulez pas vous engager sur cette voie, pensez peut être à aménager votre bien pour que le futur acquéreur puisse le faire lui-même sans aucun soucis. En revanche, si vous décidez de vous lancer dans ces travaux, prenez en considération le temps de réalisation mais aussi le coût de ces derniers.

Etre toujours aux normes

Souvent très pointilleux sur ce point, les acheteurs ne veulent généralement pas s’embêter avec un bien qui ne serait pas au normes. Il vous revient donc de prendre les devants et de demander un diagnostic des installations du gaz et de l’électricité.

Développer la surface de son bien

Si vous en avez les moyens et que le prix du m2 de votre maison ou appartement soit supérieur au m2 des travaux, alors n’hésitez pas à agrandir votre bien.

La maison de fond en comble

Combles et sous sols aménagés sont les solutions les plus utilisées lorsque l’on veut d’avantage de place dans une maison, sans passer par la construction d’annexes. Un adulte doit pouvoir se tenir debout dans ces parties de la maison pour que cette solution soit envisageable. Les combles sont plus fréquemment utilisés que les sous sols, de part leur luminosité.

Prendre l’appart du voisin

Pour les appartements, la solution la plus simple et de faire fusionner votre bien avec celui qui lui est adjacent (horizontalement ou verticalement). Moins cher dans sa réalisation que de créer un duplex, cette opération donnera un cachet certain à votre logement.

Créer une nouvelle pièce

Si budget et place sont réunis, pourquoi ne pas se lancer dans la création d’une nouvelle pièce ou d’une véranda. Si le gain de surface est assuré, vous vous devez de vous rapprocher d’un architecte si vous comptez dépasser les 170m2 lors de votre agrandissement. Dans tous les cas, veillez bien à conserver le charme général de votre maison pour ne pas vous retrouver avec deux, voire plusieurs « blocs » encastrés, à fortiori si votre bien est ancien.

Comment payer ces travaux ?

Tout dépend du montant final des travaux et il existe de nombreuses astuces pour faire des économies.

L’option CEL

Le crédit épargne logement, s’il est ouvert depuis au moins 18 mois, peut faire bénéficier d’avantages à son titulaire comme la suppression des frais de dossier et d’un taux de 2,25% sur des petits travaux. Les personnes bénéficiant d’aides de la CAF peuvent également se voir proposer des tarifs avantageux.

La PAH

La prime d’amélioration à l’habitat est une bonne alternative pour une résidence principale si celle ci est âgée de plus de vingt ans et que le propriétaire jouit d’un revenu éligible (en fonction de sa famille et de sa localisation géographique). Comme son nom l’indique, il s’agit de travaux visant à améliorer votre habitation.

N’oubliez EDF

Electricité et isolation peuvent se voir réglées par l’agence EDF. Celle ci vous proposera des crédits à taux préférentiels, variant selon durée des travaux. En contre partie, l’installateur doit être conventionné et la moitié des besoins en chauffage assurés par l’électricité.

Enfin, si vos travaux ne dépasseront pas les 21 500€, rien ne vous empêche de privilégier un crédit à la consommation plutôt qu’un crédit immobilier.

Partager l’article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *