L’heure est à la reprise pour l’immobilier marseillais

L’heure est à la reprise pour l’immobilier marseillais

La reprise de l’immobilier marseillais est marquée par le retour des primo-accédants. En effet la baisse des prix des logements, des taux de crédit immobilier, et la mise en place d’aide de la part de la municipalité a permis aux personnes désireuses d’être propriétaire de devenir acquéreurs. Les prix du logement marseillais semble désormais correspondre au pouvoir d’achat des actifs locaux.

Henri LENOUVEL, président de la chambre des notaires des Bouches-du-Rhône explique que la baisse des prix est essentiellement intervenue au premier semestre 2009 lorsque le marché s’était quasiment arrêté et les prix avaient alors lourdement reculé. La baisse alors enregistrée était de 10%-15% puis la situation s’est stabilisée et le marché est reparti tout du moins en terme de volume et de prix à partir du 4ème trimestre 2009. En moyenne la baisse accumulée était de 7,1% pour les appartements et de 10,7% pour les maisons.

Cependant on observe une large différence selon les arrondissements étudiés.

Les prix dans le 1er, 2ème et 15ème arrondissements ont baissé de 14,8% tandis que dans le 7ème et le 9ème arrondissement ils n’avaient que légèrement diminué enregistrant des baisses respectives de 4,9% et 3,9%.

A contrario, des secteurs plus populaires comme le 13ème arrondissement ou encore le 16ème arrondissement ont connu une augmentation respective de 0,5% et 2,1%. Ainsi, si le nombre de transactions a chuté en 2009, les prix n’ont pas forcément diminué.

De plus, la baisse s’est davantage ressentie pour les petites surfaces que pour les grands appartements.

En ce qui concerne l’année 2010, les prix devraient stagner, conformément à ce qui se passe dans les grandes métropoles.

Ces facteurs encouragent les primo-accédants à devenir propriétaire. Les loyers restant élevés, ils préfèrent opter pour un emprunt sur 30 ans. De plus ils peuvent bénéficier du prêt à taux zéro et d’une aide à l’accession comme le Chèque Premier Logement.

Cette aide bien particulière et certes un peu complexe associe une subvention municipale et un prêt à taux zéro délivré par quatre partenaires bancaires, et est accordé sous conditions de résidence et de ressources dans les limites des plafonds de prêt locatif social (PLS). Il peut monter jusqu’à 10 000 euros pour un couple avec deux enfants et plus, et permet d’alléger pendant dix ans les mensualités de remboursement d’un prêt immobilier.

L’immobilier marseillais peut donc aspirer à une reprise. Cependant il faut également prendre en considération l’évolution du marché de l’emploi et donc le pouvoir d’achat des actifs, facteurs qui manquent encore de stabilité à l’heure actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *