L’immobilier en Nouvelle-Aquitaine : bilan 2018 et perspectives 2019

Après le coup de chaud de 2018 dans le secteur de l’immobilier en Nouvelle-Aquitaine et surtout à Bordeaux, le marché atteint un palier et semble s’essouffler ces derniers mois. Par ailleurs, les investisseurs eux aussi se mettent un peu en retrait. Comment se présentent les prix dans cette région ? Est-ce le bon moment pour acheter ou pour vendre ? Pour en savoir davantage, focus sur le bilan immobilier 2018 et les perspectives de cette année 2019.

Un bilan 2018 positif dans le secteur de l’immobilier en Nouvelle-Aquitaine

À la fin de l’année 2018, on a pu constater que le marché de l’immobilier était toujours dynamique et fluide sur tout le territoire français.

Cette année 2018 a encore été une suite positive des années 2016 et 2017, en enregistrant une augmentation des prix, mais un peu moins élevée. Les taux sont restés bas et les volumes de ventes ont été stables. Tout cela a permis aux acquéreurs de garder un fort pouvoir d’achat immobilier même si les prix ont monté. Alors si vous avez un projet immobilier en Nouvelle-Aquitaine pour l’année 2019, il est conseillé de contacter un professionnel tel que l’agence Pierres Passion Immobilier. Pour ce faire, cliquez ici et ces spécialistes de l’achat et de la vente de biens immobiliers vous aideront à comprendre l’évolution du marché du Sud Gironde, Entre-Deux-Mers, Graves et Sauternais durant ces dernières années.

bordeaux

On peut alors dire que le bilan de l’année dernière est en demi-teinte. Il y a eu la suppression de certaines aides à l’accession, à la propriété ainsi que la hausse du prix des logements. Tous ces éléments ont contribué à affaiblir la demande. Heureusement, les conditions de crédit se sont nettement améliorées, ce qui a évité un ralentissement brutal. Par contre, on a constaté une situation assez différente à Bordeaux, car elle a été la seule ville où les prix ont un peu baissé depuis le 1er janvier dernier.

D’après les analystes immobiliers, cette baisse après une flambée sans précédent des tarifs marque le commencement d’un « retour à la normale ». Cela s’explique en partie par l’économie bordelaise boostée par la « LGV » depuis 2017, la ville se trouvant actuellement à 2 heures seulement de Paris.

La capitale de la Nouvelle-Aquitaine connaît donc un engouement particulier, et d’après le site Seloger.com, les biens disponibles sur le marché d’Aquitaine en 2018 étaient près de 44 226, et les biens vendus sur 12 mois étaient 9 427. Le type de bien que les acheteurs cherchaient le plus est la maison. D’après les chiffres sur ce même site, le prix moyen de l’immobilier au m2 en mars 2018 était de 2 597 euros, le tarif le plus bas autour de 1 095 euros et le prix le plus haut à 4 843 euros.

Comment se présentent les prix de l’immobilier en Nouvelle-Aquitaine en 2019 ?

Les prix de l’immobilier en Nouvelle-Aquitaine varient en fonction des agences immobilières, mais ne sont pas si différents d’un point de vue global. Par exemple, d’après le site officiel de l’immobilier des notaires de France, le prix médian au m2 des maisons et des appartements anciens est de 2 740 euros.

Quant aux prix les plus élevés et les plus bas, ils sont de 2 740 euros et de 1 110 euros par m2.

Selon les chiffres présentés par MeilleursAgents au début du mois de février 2019, les prix moyens pour les appartements sont entre 2 228 et 4 457 euros le m2 et entre 1 567 à 3 135 euros par m2 pour les maisons. Enfin, le site Seloger.com enregistre pour la vente un prix moyen de 2 157 euros au m2 pour les maisons et de 3 038 euros au m2 pour les appartements. Quant à la location, le prix moyen d’une maison au m2 est de 9 euros et de 11 euros pour les appartements.

Quelles perspectives pour l’année 2019 ?

2019 est une année à risque

Durant cette année 2019, l’impact des mouvements sociaux en France peut diminuer considérablement les intentions d’investissement. D’autres éléments d’incertitude sont à prendre en compte comme les contraintes environnementales, les impacts des nouvelles normes (chauffage, traitement des eaux, etc.), et la fiscalité locale (foncière et habitation).

Néanmoins, les analystes tablent sur une progression de la moyenne nationale à la fin de l’année. En Nouvelle-Aquitaine, ils anticipent une continuité des tendances que l’on constate actuellement, ce qui implique une stabilité et une consolidation des prix à leur niveau.

Une continuité des tendances grâce à une activité économique confirmée

Comme vous le savez certainement, les activités économiques en Nouvelle-Aquitaine sont florissantes, gage d’une qualité de vie très intéressante. De plus, on a constaté dans cette grande région plus de 47 000 créations d’entreprises. Cette exceptionnelle croissance entraîne positivement toute la région. D’après une étude récente, un employé sur trois opterait pour cette zone pour s’installer s’il devait chercher un emploi.

Cette région très dynamique est très appréciée par les salariés français. Elle se trouve à la troisième place en France avec un PIB de 158 milliards d’euros. Par ailleurs, la capitale de la Nouvelle-Aquitaine attire beaucoup les investisseurs : de grands groupes comme Bouygues et Dassault Aviation s’y sont même installés.

Son écosystème vertueux favorise les entreprises et incite de grandes sociétés comme Betclic, Ubisoft et bien d’autres encore à lorgner sur la ville. Bordeaux est aussi une ville étudiante importante, on y trouve notamment 4 universités, 14 grandes écoles, 2 IUT, et plus de 70 000 étudiants. Il y a également les laboratoires et ses 5 000 chercheurs !

La Nouvelle-Aquitaine séduit toujours les arrivants

Comme souligné plus haut, la Nouvelle-Aquitaine possède une forte attractivité économique. Ce qui implique qu’il n’est pas vraiment étonnant de constater qu’elle attire de plus en plus de nouveaux arrivants. Les plus nombreux à s’y installer sont les Parisiens, surtout depuis 2017 quand la nouvelle ligne TGV a été mise en service. D’après une enquête publiée par Cadremploi en août 2018, la majorité des cadres parisiens ne verrait aucun inconvénient à quitter Paris pour s’installer dans la région.

Tout cela confirme l’attractivité importante du monde des affaires pour cette zone, et cet engouement ne risque pas de changer cette année.

En conclusion, c’est pour toutes ces raisons que l’immobilier en Nouvelle-Aquitaine a flambé. Même si ces derniers mois, on a constaté que le marché s’était un peu essoufflé et que les investisseurs se mettaient un peu en retrait, cette année ne risque pas d’être décevante. De plus, les agences immobilières, comme celles qui sont adhérentes à la Fnaim, continuent de se mobiliser pour proposer les meilleures offres aux meilleurs prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *