Qu’est-ce que le smart building ?

La digitalisation a déjà changé beaucoup de choses et continuera dans les années à venir à faire évoluer nos vies. Depuis quelques années, on parle de « smart building », un type de bâtiment qui emploie les technologies digitales et les données afin de répondre aux enjeux économiques et environnementaux. Focus alors sur ce bâtiment « intelligent » qui promet de grandes choses !

La définition du smart building

La digitalisation a déjà pris une place importante dans plusieurs secteurs et depuis quelques années, elle s’attaque aussi au secteur de la construction. C’est comme ça qu’est née la nouvelle génération de bâtiments, appelée Smart Building. Par définition, ce sont des bâtiments intelligents qui ont été créés pour améliorer la gestion de leurs réseaux grâce à la récolte et à l’exploitation de données captées. Ils ont un but à la fois environnemental et économique.

L’objectif principal du smart building n’est pas d’employer coûte que coûte les dernières nouveautés technologiques de pointe, il s’agit plutôt d’obtenir un bâtiment éco-efficace qui pourra être piloté et programmé à distance. Il utilise donc les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) ainsi que les énergies renouvelables afin d’améliorer le confort, la sécurité et la consommation d’énergie des utilisateurs.

Comment se déroulent la gestion, les services et la sécurité du smart building ?

Le bâtiment intelligent emploie la collecte et l’analyse de datas dans les secteurs suivants : la gestion des installations (entretien, communication, maintenance), la sécurité (sécurité incendie, contrôle des accès, gestion des risques), la gestion de l’énergie (production d’énergie, contrôle de la consommation), et les services aux occupants (soutien à la gestion de la consommation, équipements connectés). Il faut noter que sa performance résulte uniquement de l’efficacité du traitement des données.

Pourtant, certaines données peuvent être vraiment sensibles comme celles qui dévoilent la confidentialité des entreprises ou celles qui sont à caractère personnel. Parallèlement au traitement des données, le smart building nécessite donc des mesures de protection des données privées ainsi que de la sécurité des utilisateurs. Il lui faut également des barrières techniques contre les risques de piratage des données, les attaques informatiques sur les réseaux intelligents connectés et la captation illégale de données. Sa création est donc un réel défi pour les promoteurs et les concepteurs.

Pourquoi faut-il s’intéresser absolument aux bâtiments intelligents ?

Avant tout, l’évolution du smart building est très attendue sur le marché immobilier du fait qu’il va permettre de mieux contrôler et gérer la consommation énergétique. Malgré les grands efforts effectués depuis le Grenelle de l’Environnement en 2007, les logements ainsi que l’immobilier tertiaire représentent encore 50 % de la consommation d’énergie totale dans l’Hexagone. L’aspect écologique qui compte beaucoup, mais ce projet constitue également un enjeu financier important pour les acteurs, bailleurs, collectivités territoriales qui ont mis en place des solutions d’amélioration des coûts opérationnels de location.

Néanmoins, la notion de smart building ne se limitera pas uniquement à la gestion de capteurs communicants. Grâce à la maquette numérique, on a aujourd’hui l’avantage de disposer d’une continuité de la digitalisation de l’évolution de ce bâtiment (de la conception jusqu’à l’exploitation). Vous pourrez donc améliorer le pilotage de votre smart building et ainsi optimiser les conditions de vie des locataires et optimiser la consommation d’énergie. Par ailleurs, il est essentiel de se pencher sur ces bâtiments intelligents, car ils vont encore évoluer. On pense même déjà au Thinking Building, doté d’un mode de contrôle basé sur l’anticipation et la prédiction des besoins des utilisateurs. Il comportera bien évidemment des technologies encore plus avancées que celles du smart building !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *