Comment calculer son taux d’endettement pour un prêt immobilier ?

Lorsque vous envisagez de demander un prêt immobilier auprès d’une banque ou d’un établissement de crédit, bien avant le montage du dossier, vous devriez calculer votre taux d’endettement. Si ce dernier dépasse un certain seuil, vous aurez très peu de chance d’obtenir le prêt. Par contre, malgré cela, il existe tout de même certaines méthodes qui pourraient permettre de réviser votre taux d’endettement.

Les choses à savoir sur le taux d’endettement

Le taux d’endettement est un paramètre qui permet de mesurer votre capacité d’emprunt. En principe il se base sur le calcul entre vos revenus et vos dépenses. Et pour ce faire, il faut tout simplement diviser vos charges par vos revenus et multiplier le tout par 100. Si votre taux d’endettement est inférieur à 33%, cela démontre que vous avez encore la capacité de contracter un crédit. Dans le cas échéant, si le taux dépasse ce seuil, cela voudrait dire que votre situation financière ne vous permet plus d’effectuer quelconque prêt.

Comment faire le calcul de son taux d’endettement ?

A première vue, le calcul du taux d’endettement d’un foyer ou d’un individu s’avère assez simple. Toutefois, il convient de noter que pour mieux analyser les corrélations entre vos revenus et charges, il faut prendre en compte tout un tas de variables.

  • Définition des revenus

Dans le cadre d’un calcul d’un taux d’endettement, il faut préalablement calculer toutes vos sources de revenus (salaire, rente immobilière, placement, titres…). Et mise à part cela, les banquiers et établissements de crédit analysent également la stabilité de vos revenus. Si vous êtes par exemple en CDD, il serait difficile d’estimer concrètement votre capacité de financement sur le long terme.

  • Analyse des charges

Une fois avoir pris en compte les revenus, le calcul se porte ensuite sur les charges. Pour ce cas en particulier, tous vos passifs et dépenses courantes doivent être considérés (crédit encours, dettes personnelles, loyer mensuel, repas, frais de transport, facture d’électricité…).

Comprendre la notion du « reste à vivre »

C’est aussi l’un facteur clé qui pourrait vous permettre de savoir si vous avez la capacité de contracter à un crédit immobilier ou non. Généralement, le reste à vivre est le montant qui vous reste mensuellement pour vous permettre de vivre convenablement. Par rapport à cela, si vous avez des revenus assez conséquents et que votre « reste à vivre » vous permet encore d’assurer toutes vos charges mensuelles, il est tout à fait possible pour vous d’obtenir un prêt immobilier même si votre taux d’endettement dépasse les 35 à 40%.

Où faire le calcul de son taux d’endettement en ligne ?

Sur internet, il existe aujourd’hui d’innombrables outils qui pourraient vous permettre de simuler votre taux d’endettement. Mais pour avoir en mains des données très précises, il est recommandé d’opter pour des sites qui prennent en compte un maximum de variables. A cet effet, évitez donc, les sites qui analysent de manières vagues vos dépenses et revenus car ça vous feraient perdre inutilement du temps.

Que faire si sa capacité d’emprunt est en dessus du seuil toléré ?

Même si votre taux d’endettement est supérieur au seuil toléré, à travers certaines pratiques, vous pouvez toujours avoir la chance d’obtenir votre crédit immobilier.

  • Contracter le prêt avec son conjoint (e)

Afin d’accroitre plus facilement votre capacité d’emprunt, l’une des méthodes la plus simple c’est de contracter le crédit avec votre conjoint (e). Et ce qui est intéressant, c’est que cette pratique fonctionne aussi avec un(e) concubin(e).

  • Recourir à un rachat de crédit

Le rachat de crédit reste aussi une option si jamais la simulation a démontré que vous n’avez plus le reste à vivre nécessaire pour demander un crédit immobilier. Toutefois, avant de vous y lancez, faites différents comparatifs afin de dénicher la meilleure offre.

Taux d’endettement et obtention prêt immobilier : une autre exception

Outre les revenus élevés, si votre taux d’endettement est supérieur à 33%, vous pouvez toujours faire une demande de crédit immobilier si vous avez un revenu variable mais potentiellement conséquent. Toutefois, afin que l’établissement de crédit puisse vous octroyer le prêt, vous devriez prouver que vous avez potentiellement les moyens de recevoir ponctuellement des revenus variables assez conséquents. Généralement, ce cas concerne surtout les agents immobiliers et les courtiers en bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *