Les investissements immobiliers locatifs défiscalisés

Comment défiscaliser au mieux ?

 

Choisir l’immobilier neuf pour le locatif

Investir dans la résidence meublée

Les personnes choisissant une résidence de services meublée neuve, ont le droit de réduire leurs impôts de 11 % du prix d’achat. Si cela peut paraître minime face à la loi Duflot, il faut savoir que ce type d’investissement permet surtout de récupérer la TVA. Si l’investisseur prend le statut fiscal de loueur meublé et si d’autres facteurs sont présent, il percevra un remboursement de TVA pour finir avec une remise proche 16 %. Parmi les autres points forts de l’investissement en résidence de services neuve, on trouve un abattement de 50 % sur les revenus fonciers, et le fait de confier la location à une société spécialisée. Le propriétaire se dispense ainsi de la tâche de rechercher des locataires et de suivre les réservations, il lui suffit d’encaisser le loyer payé par le gestionnaire.

Acheter en Duflot

Depuis le 1er janvier dernier, la défiscalisation Duflot permet à tout un chacun d’investir dans la pierre et de réduire ses impôts. Le système présente l’avantage de la simplicité, l’investisseur bénéficie d’une remise de 18 % par rapport au prix du bien immobilier acquis, le tout en neuf portion, au cours de ses neuf prochaines déclarations . Qui plus est, lorsque l’appartement se situe dans les DOM-TOM, le cadeau fiscal est de 29 % du prix de vente. Sachant qu’en plus de ce dispositif on peut également se créer un déficit foncier, on n’en conclut que les investisseur disposent d’un outil particulièrement efficace pour se monter du patrimoine, mais surtout en diminuant leur imposition.

Immobilier ancien pour investissement locatif

L’ancien et le déficit foncier

Quand on achète un logement ancien nécessitant des travaux, soit pour mettre aux normes de décence de l’habitat, soit pour renforcer la consommation en énergie, le montant des travaux se déduit des revenus locatifs futurs. Cette déduction atteint 10 700 € , le supplément se déduit sur les années suivantes. La maîtrise du déficit foncier est complexs, c’est sans doute ce qui représente son seul inconvénient. Si l’acheteur prend conseil auprès d’un gestionnaire de fortune ou d’un comptable, il pourra faire baisser son imposition de manière intéressante au cours des prochaines années.

L’investissement locatif Malraux

La loi Malraux permet à des contribuables d’acquérir des biens immobiliers anciens de caractère, afin de défiscaliser une partie des travaux de rénovation. L’acquéreur pourra donc alléger ses impôts pour 22 % ou 30 % du coût du chantier, en fonction de l’endroit où se trouve le bien immobilier. La limite de défiscalisation est de 100 000 €, avec une remise fiscale de 22 000 € ou 30 000 € au mieux, et la réduction n’est disponible qu’au cours des trois ans qui suivent l’obtention du permis de construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *